Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 12:43

 

 

 

 

 

            Mon livre, « Les tournages de films dans le Nord-Pas-de-Calais » a été présenté le vendredi 21 novembre au cours d’une soirée spéciale à l’Espace Robert Hossein à Merville. Francis Campagne, adjoint délégué à la culture fit un bref rappel de la bibliographie de l’auteur. Il donna ensuite la parole à Patrice Dufossé, l’éditeur et à moi-même, l’auteur du livre. Jacques Parent, Maire de la commune et Conseiller Général, clôtura cette présentation en affirmant l’importance pour une ville de soutenir le réseau associatif. La ville de Merville est la seule collectivité locale qui soutient la diffusion des livres écrits par les auteurs de la commune.

 

            Un cocktail dînatoire était ensuite offert aux 110 invités, pendant la séance de dédicaces.

 

            Pour clôturer la soirée, le film tourné à Roubaix, « Pierre et Djemila » fut projeté dans la salle du cinéma de l’espace culturel.

 

                       Mais revenons au livre. Au niveau de la forme, il est conçu de la même manière que « Les cinémas du Nord-Pas-de-Calais » sorti en 2005. La couverture est rigide (style BD), la reliure est cousue et le papier est de qualité. Les deux livres ont le même format : 21/27. Celui-ci fait 126 pages qui évoquent plus ou moins les deux cents films tournés totalement ou partiellement dans la région. Je n’ai pas voulu faire une filmographie. Le livre contient des informations historiques, des anecdotes et de nombreux documents visuels.

 

            Les chapitres reprennent différents thèmes. « Les enfants du pays » présente les œuvres des réalisateurs nés dans la région et qui ont posé leurs caméras « dins ch’Nord » : Léopold Simons, René Féret, Etienne Chatiliez, René Gilson, Arnaud Desplechin, Pierre Richard, Bruno Dumont, Dany Boon, etc. Puis, il y a les habitués, ceux qui ne sont pas de chez nous et qui sont venus plusieurs fois comme Maurice Pialat : « L’enfance nue, Passe ton bac d’abord, sous le soleil de Satan ». Puis la question se pose : Pourquoi les producteurs ont choisi de tourner dans les « Hauts de France » ? Il y a eu les mines : « Le point du jour, Germinal, (à plusieurs reprises), Le brasier ». Certaines motivations sont liées au fait que l’action se passe dans la région : « Les misérables », « La femme flic », Week-end à Zuydcoote ». Il y a aussi la côte d’Opale, la proximité de Paris, les industries (ou leurs friches actuellement), les spécificités de la région comme son folklore avec le carnaval et les géants : « Quand la mer monte, Karnaval ». Puis, un chapitre est consacré aux figurants, la meilleure source d’informations pour un livre de ce genre, un autre parle des cinéastes militants, puis des téléfilms dont il serait trop ardu de chercher l’exhaustivité. Il ne se passe pas un jour sans un tournage de téléfilms dans la région. Quand ce ne sont pas des œuvres pour la télévision française, ce sont des productions anglaises qui traversent la Manche. Les courts métrages sont également évoqués : « Omnibus, les diablesses » ; puis les producteurs nordistes et d’autres thèmes encore.

 

            Une annexe présente à la fin de l’ouvrage un index des films référencés avec l’année de production, le nom du réalisateur et les lieux de tournages.

 

            Le prix est de 19 € (+ 6,5 € pour envoi postal en colissimo).

 

            On peut trouver le livre dans les librairies ou au Club Cinéma, 5 rue des lilas 59660 Merville. daniel.granval@wanadoo.fr

 

 

Une offre spéciale est proposée aux visiteurs de mon blog

Pour ceux qui souhaitent recevoir mes trois livres

Histoire du cinéma à Merville 12.20

Les cinémas du Nord-Pas-de-Calais 30.00

Les tournages de films dans le Nord-Pas-de-Calais 19.00

C’est

49 € au lieu de 61.20 (+ 6.50 frais d’envoi)

Partager cet article

Repost 0

commentaires