Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 octobre 2006 7 22 /10 /octobre /2006 16:12

            Ce sont de véritables Couenard issus de la branche généalogique de Hubert Couenard. Si Madame avait pour non de jeune fille Crétinier, du côté de sa maman, nous remontons à la famille Couenard. Cette consanguinité explique peut être en partie un certain nombre de choses, notamment l’absence d’enfants dans le couple. Ils en souffrent, et c’est peut être cela qui explique leur méchanceté. Il faut préciser aussi que Madame Couenard a eu une enfance malheureuse. Elle aurait subi des traumatismes graves à partir de l’âge de sept ans qui ont contribués à la rendre frigide. L’un et l’autre sont très jaloux du bonheur des autres. Ils se sont chacun engagés dans un métier où ils pourraient se venger de leurs malheurs. Ils attendent avec impatience l’arrivée d’un dictateur de manière à profiter au maximum du petit pouvoir de leurs fonctions pour se venger de tous « ces salopards » qui ont l’outrecuidance d’être heureux. Monsieur, nous le connaissons bien sur ce blog. C’est un Cruchot des années 2000. Madame exerce un métier dans lequel elle excelle dans ce qu’on pourrait appeler l’abattage. Son objectif est de réaliser plus de répression que son mari, et elle l’emporte souvent. C’est pourtant un métier qui pourrait avoir son utilité, qui est même nécessaire à condition d’être pratiqué avec une certaine déontologie qu’elle est loin de posséder. Malheureusement, tout comme les pédophiles qui s’investissent dans les métier où il y a des enfants, ces gens là s’installent dans des fonction qui favorisent la répression et l’abus de pouvoir, oubliant très vite leurs missions de conseil et de sécurité. Quand ils rentrent chez eux le soir, ils ont trente secondes de bonheur au moment où ils comparent les PV qu’ils ont mis. Et après, c’est fini. Ils ne disent plus un mot. Ils mangent en regardant la télévision, tout à leurs pensées et dans l’espoir de trouver pour le lendemain de nouveaux moyens pour coincer les citoyens. Leur cœur est aussi triste que leur intérieur où aucun objet ne traîne. La salle à manger en chêne massif n’est jamais utilisée, sauf dans les rares occasions (très rares) où ils ont des invités. Ce n’est jamais leurs parents, avec qui ils sont fâchés depuis des années et qu’ils ne voient plus. Ils mangent tous les deux seuls, dans leur cuisine. Puis ils vont se coucher, chacun dans leur chambre. A quoi sert-il de partager la même couche lorsqu’on n’a pas de tendresse à échanger ?

 

            Voilà, je vous ai fait découvrir une partie de l’intimité des Couenard. Pourquoi s’intéresser à ces gens là me direz-vous ? Parce qu’ils sont de plus en plus nombreux à être comme cela. Et le jour où nous serons confrontés à leur agressivité, il est bon de comprendre pourquoi ils sont comme ça.

 

                                                                                  (A suivre …

                                                                                                          … si vous le voulez bien).

 

 

 

NOTE DE L’AUTEUR :

 

            Par les temps qui courent, il y a intérêt à être prudent, aussi je tiens à préciser que le texte ci-dessus est une fiction et que toute ressemblance avec des personnes ayant existé ou des tordus que vous risquez de rencontrer serait due à une dramatique coïncidence.

Partager cet article

Repost 0
Published by granval - dans daniel.granval
commenter cet article

commentaires