Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 14:58

L’pus belle pièche de l’mason ch’tot ch’molin à café.

J’apinsse que chti lal in n’pourra mie l’oblier.

L’not’ i-avot d’bielles imaches edzeur, des tiots tableaux,

Quand not’ mère l’mettot à mout’ tout l’monne l’pourmirot !

 

D’un côté in veyot ‘L’Ingélus’, ed Millet,

D’l’aute ‘Les Glaneusses’, l’tiête abachée, leus reins ploïés

Pis core d’s imaches : des rosiaux, alintour d’unne mare,

Dù qu’in pouvot vir nanger unne coupe ed canards…

 

Ch’tot vraimint un sapré manicraque ech molin

Avec és tiote toulette rouche, si douche dins nu main…

 

Timpe avant l’pointlette l’père i déjouquot d’chés draps

Pou faire el café, du fraîche : pas de l’piche ed cat !

I ballot deux-tros pallées d’grains dins ch’tiot capiau

… i serrot ch’molin dins s’n’écour… et i tournot…                                

 

‘Tintion à ch’tiroir ! En’ pas l’mette dins l’mauvais sin’ :

Qu’i n’nus ardinte pas su l’carreau tout chin qu’i-a d’dins !

Tout l’lon d’nou jonesse i nus a dérinvillés

Ch ‘crac-crac’… l’bruich’mint d’chés grains in route à s’faire broïer.

 

A la caup in arniflot dja ch’bon sintimint

Avant que l’café i n’seuche passé tout duchmint.

Unne fos d’mis dins l’filt’, unne castrolée d’iau la dsus,

L’vla fin prête, in allot boire unne bonne goutte ed jus !

 

La mère alle in fjot pou ses companes quand is v’naitent,

Alle mettot l’chuke à tape et pis core des tablettes,

Des blankes et des vertes qu’in allot kèr in Belgique,

Ch’tot meilleu d’avoir cha dins l’bouke putôt qu’unne chique !

 

Fallot vir chés feimmes boire leu café à l’chuchette

El tit dogt in l’air… unne goutte à l’fos… bin à l’coïette

Tout in jechtant unne oel gadoux su not’ molin

Qui leu fjot des tiots coins-d’oel du fond d’sin rincuin…

 

Asteure ch’molin i-est oute -l’café in l’vind molu-

I joque su ch’l’achelle comme unne arlique… i n’sert pus…

 

Et pis…

 

I n’i-a qui dijtent qu’i-arsanne à l’mairie d’Saint-Omer :

Te n’cros pas des fos ti… qu’cha srot putôt l’cantraire ?

 

TRADUCTION 

 

Le moulin à café

 

 

La plus belle pièce de la maison c’était le moulin à café

Je pense que celui-là, on ne pourra jamais l’oublier…

Sur le notre il y avait de belles images, des petits  tableaux,

Quand notre mère le montrait tous l’admiraient !

 

Sur l’un des côtés on voyait l’Angélus, de Millet,

De l’autre les Glaneuses, la tête baissée, les reins pliés

Puis encore des images, des roseaux autour d’une mare

Où l’on pouvait voir nager un couple de canards…

 

C’était vraiment une sacrée mécanique ce moulin

Avec sa petite poignée rouge, si douce dans la main.

 

Tôt avant l’aube le père jaillissait des draps

Pour faire le café, du frais : pas de la pisse de chat !

Il versait deux-trois pelletées de grains dans le chapeau…

…il serrait le moulin dans son giron… et il tournait…

 

Attention au tiroir ! Ne pas le positionner dans le mauvais sens :

Qu’il ne nous renverse pas sur le carrelage tout ce qu’il y a Couverture-projet2-copie.jpgdedans !

Tout au long de notre jeunesse il nous a réveillés

Le ‘crac-crac’… le bruit des grains qui se faisaient broyer.

 

A l’instant nous reniflions le bon arôme

Avant que le café ne soit passé tout doucement.

Une fois versé dans le filtre, une casserolée d’eau là-dessus,

C’était prêt ! Nous allions boire une bonne goutte de jus !

 

Ce texte est un extrait du livre d'Albert Debert Chés cornets, chés ballots.

(Illustrations de Jean-Marie Minot).

  

Sortie prévue en nombre 2013.

  

Une présentation du livre sera faite

 le samedi 14 septembre à 18h30

à la mairie de Merville.

 

Vous y êtes tous cordialement invités 

 

A cette occasion lancement de la souscription.

  

Edité par les éditions "Nord Avril"

en coédition avec le Club Cinéma de Merville.Lancement-et-lecture-du-livre-Ches-cornets-ches--copie-1.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Daniel Granval - dans Mes coups de coeur
commenter cet article

commentaires